La planète pour nos petits enfants

Publié le par Dez

Voici ton cadeau

Voici ton cadeau

Je ne sait pas par quoi commencer mais je sait qu’il faut que ça commence.

       Je regardais une série de reportages dernièrement, dans un de ces reportages on pouvais voir à quel vitesse nos plus gros glaciers sont entrain de fondre, avec toutes les conséquences qui viennent avec. L’augmentation du niveau des oceans et les terres que ça risque d’inonder, ensuite le réchauffement de la planète, qui est responsable de tellement de désastres, on voit la nature qui se déchaîne de plus en plus, c’est comme si elle nous parlait en nous disant qu’elle n’en peu plus et que quelqu’un devra payer. 
         Dans les reportages, il y en avais un qui m’a fait sursauter, il parlait de la Forest amazonienne, qui perdait l’équivalent de 20 terrain de football par jour, pour faire place a de l’élevage de bœuf, et de culture pour nourrir ces bœufs ,,,, Je me suis mis à penser, à chez nous ,, voilà à peine quelques années, aussitôt qu’on sortait de Laval ou Longueuil , c’était la campagne. Elle a disparu cette campagne, on en a coupé des arbres pour agrandir les banlieues, les quartiers 10-30 de ce monde, il y en a partout dans toutes les villes du monde ,,, on défriche on défriche et on défriche, à la grandeur de la planète.

         Il y a eu l’émission sur les élevages de poissons, avec les antibiotiques, ou j’ai apprit qu’ils étaient nourris avec de la moulé à base animale, il y a eu celle des poules aux hormones à qui on coupe le bec pour qu’elles ne se crèvent pas les yeux entre elle, bien embarquée les unes sur les autres , les cochons qui ne bougent pas , bien ficelé pour la viande , celle des bœufs élevé sans toucher le sol pour que la viande soit tendre, 

       Un dès reportage m’a tellement surpris ils parlaient du nombre d’arbres coupés afin que les circulaires de publicité arrivent aux portes de milliards de personnes partout sur la terre,,, dans ce même reportage ils nous ont montré des dizaines de dépotoirs à ciel ouvert  dans différents pays, remplis de de millions de tonnes de produits de sur-consommation.

     

      Dans le bouddhiste on parle souvent des êtres sensibles. Les êtres sensibles sont l’ensemble de toutes créatures vivantes avec un certain niveau de conscience. On prend pour acquis que tout les êtres sensibles recherchent de bonheurs, que tu soit un insecte, un chat , un chien, un poisson, lorsque tu est un être sensible t’es actions sont toujours exécutées  dans le but d’être heureux, tout les êtres sensibles cherche à se protéger face au danger et éprouvent la peur... Maintenant imaginez le nombre d’être sensibles partout sur la planète qui disparaissent à chaque jours, afin de satisfaire l’appétit de un des leurs (Nous) On a qu’à penser à toutes les espèces en voie d’extinctions, au nombre de vie prise à chaque fois qu’il y a déboisement. Au nombre de poulets et de bœufs que ça prend pour fournir toutes les chaînes de Fast Food au travers la planète,,, comment voulez vous avoir des élevages qui respectent des conditions propres au respect d’êtres vivants avec toutes cette demande....

      C’est à chacun de nous à se demander, quel petit geste que je peux faire, c’est à chacun de nous que revient la responsabilité de regarder nos petits enfants dans les yeux et d’agir en conséquences. Lorsqu’on confie notre maison, à quelqu’un on s’attend qu’il nous la remette dans le même état qu’elle était au départ, alors ne serait-il pas une bonne idée de faire sa part pour remettre cette planète comme elle était lorsqu’on nous l’a confié.

     

          

 

La

La

On ne peut vaincre la nature qu’en lui obéissant

Francis Bacon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article