Conditions nécessaires

Publié le par Dez

Conditions nécessaires

Avant de parler des conditions nécessaires, on vas juste faire une petit mise au point sur la philosophie Bouddhiste. Trop de gens pensent à la méditation ou aux enseignements, seulement lorsqu’ils sont dans les câbles, lorsqu’ils souffrent d’anxiétés, qu’ils sont malheureux, dépressifs, c'est souvent dans ces moments la qu’on pense et on souhaite que la méditation vas comme par magie soulager nos problèmes. Je peux vous dire qu’ils font erreurs, lorsque ça ne vas pas bien, on rencontre un médecin, ou un Psychologue, ou un professionnel de la santé. C’est déjà trop tard pour la pleine conscience, et la méditation, faudra faire des exercices de yoga et de respiration pour aider à calmer un peu, mais faut pas non plus se faire des à croire...

Il faut plutôt voir la philosophie Bouddhiste, comme si on construisait un barrage, afin d’être prêt lorsque les émotions négatives se montreront le bout du nez. C’est ce que nous faisons, nous nous préparons, et nous pratiquons pour cette vie ou les prochaines a comprendre l’essence de ces émotions, et être prêt.

Quand la tempête se met à déferler, et que l’eau commence à monter,   il est pas mal tard pour penser à construire un barrage.

Maintenant passons aux conditions nécessaires. Dans la voie que nous suivons ici, il y a 6 conditions nécessaires.

1- la première demande que que nous puissions méditer dans un endroit propre, un endroit sain, une bonne température ni trop froid ni trop chaud, ne pas être trop agité, prendre soins de notre santé, et côtoyer des amis vertueux, c.a.d. nos amis intérieur soit vigilance et pleine conscience et éviter les ennemis extérieur, aversion, l’égoïsme, et surtout d’avoir reçu oralement les instructions nécessaires à la pratique.

2- Diminuer les désirs perturbés. Ce qui veut dire de ne pas avoir d’attachement pour ce qui nous est pas nécessaire, ainsi que ce qui nous complique la vie. Le désir attachement est la racine qui nous empêche de renoncer au Samsara. On doit remplacer désirs par aspirations et aspirer à des causes de bonheurs, compassion, amour etc.

Qu’est-ce que le désir attachement? Lors de la considération d’un phénomène contaminé d’aspect attirant, ce facteur mental poursuit et s’attache à cet objet et en rend la séparation difficile. Sa fonction est de générer la souffrance. Si on le divise, il y a le désir attachement au monde du désir et le désir attachement à l’existence conditionnée.

3- Cultivé le contentement. Toujours plus, plus plus tel est souvent notre devise,,, on est jamais satisfait. On ne prend pas le temps de jouir de notre vie. On change de conjoint parce qu’on en veut un meilleur, on change de job sans cesses pour gagner plus d’argent,, un jour la vie se termine et on l’a courue sans jamais s’être arrêté et goûter... 

4- Diminué les distractions de la société. Les distractions n’étant pas propre au calme mental, il n’est pas bienvenue, de passer ses journées devant le téléviseur ou les journaux.  La qualité des spectacles et de films regarder sont très importants pour ne pas agiter nos pensées. Nous sommes chanceux d’avoir la chance d’avoir cette précieuse vie humaine, et nous la dépensons sans se soucier.  Avec les drogues,  l’alcool et le jeux a l’argent , comment être calme et en paix...

5- Avoir une éthique pur. J’ai déjà pas mal traité sur l’éthique dans les autres textes, je ne me répète pas ici.

6- Abandonner les pensées conceptuelles. Toutes les souffrances indésirables qui surviennent l’une à la suite de l’autre sont produites en dépendances de perturbations mentales telles que l’attachement. Ces perturbations n’apparaissent pas d’elles mêmes, mais découlent de pensées conceptuelles en désaccord avec la réalité, qui elle-même se produisent à leur racine à cause d’un < soi des phénomènes > Cela signifie que si nous voulons le calme mental, il importe de se détourner des perturbations mentales, créatrice de nos souffrances.

La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter.

Mère Teresa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article